Programme du RT 28 lors du Congrès 2021 de l’AFS

Session 1
Catégories juridiques, catégories statistiques

mardi 6 juillet 2021, 10:30 – 12:30
Président de session : Hugo Bouvard

  • Trung Nguyên-Quang – Ce que l’homosexualité fait au droit. La construction institutionnelle des minorités sexuelles comme sujets de droit.
     
  • Lus Prauthois – Ce que le « mariage pour tous » (n’)a (pas) changé pour les parents homo- et bisexuels : une reconnaissance juridique partielle qui continue de les marginaliser
     
  • Gaëlle Meslay – L’évolution des aspirations au mariage chez les gays et les lesbiennes au prisme des trajectoires biographiques
     
  • Liam Balhan – Le choix statistique de l’homosexualité. La constitution des homo-bisexualités comme objet de recherche en France

Session 2
Le consentement après #MeToo (1h30)

mercredi 7 juillet 2021, 09:00 – 10:30
Présidente de session : Marion Maudet

  • Alexia Boucherie – Les scripts du consentement sexuel post #metoo : entre renforcement des discours publics sur les violences sexuelles et résistance des pratiques hétéronormées de la sexualité ordinaire
     
  • Lisa Buchter – Des câlins pour transformer les scripts de l’intimité : une exploration des Cuddle Parties comme outil pour politiser le consentement
     
  • Rébecca Lévy-Guillain – Homme propose, femme dispose… et la sexualité se métamorphose. La catégorie du consentement sexuel dans les débats publics des années 1960 à nos jours

Session 3 (croisée avec le RT19)
Sexualités au prisme des conditions de santé

mercredi 7 juillet 2021, 11:00 – 13:00
Présidentes de session : Yaël Eched (RT28) – Christine Hamelin (RT19)

  • Sarah Perrin – Des espaces de soins non mixtes pour les femmes usagères de drogue ? Débats autour de la prise en charge sanitaire des risques sexuels.
     
  • Alice Feyeux – Les “psychotiques” : des jeunes dégenré.e.s et désexualisé.e.s
  • Gabriel Girard , Maeva Dos Santos, Bruno Brive – D’une épidémie à l’autre ? L’expérience de la Covid-19 chez des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes

Session 4
Bifurcations biographiques, bifurcations sexuelles?

jeudi 8 juillet 2021, 09:00 – 10:30
Président de session : Victor Coutolleau

  • Pauline Mullner – Vie intime des femmes post violences conjugales : des parcours mobiles ?
     
  • Maialen Pagiusco – Le rôle des associations LGBTQIAP+ dans les trajectoires non-hétérosexuelles : changements dans les représentations et les identifications de genre et de sexualité
     
  • Paul Rivest – Transmasculinités : changer de sexualité avec la transition ?
     
  • Mélanie Gourarier , Florian Vorös – L’arrêt de la masturbation comme pratique de transformation masculine ? Une enquête chez les No Fap

Session 5
Sexualité, institutions et organisations

vendredi 9 juillet 2021, 14:00 – 16:00
Présidente de session : Gwénaëlle Mainsant

  • Audrey Higelin – Sexualité conjugale et sortie de détention : des illusions déçues ?

  • Josselin Tricou, Axelle Valendru, Julie Ancian, Nathalie Bajos – Les violences sexuelles sur mineur-e-s au sein de l’Eglise catholique, pluralité des contextes et capacités de résistance des victimes
     
  • Estelle Fisson – Un syndicalisme sexuellement neutre ? Genre et homosexualité dans le monde syndical.

Session 6
Socialisations féministes

vendredi 9 juillet 2021, 16:30 – 18:00
Présidente de session : Cécile Thomé

  • Lucile Quéré – S’engager en self-help : effets sur les trajectoires individuelles des mobilisations sur le corps et la santé sexuelle des femmes.
     
  • Victor Coutolleau – Avec qui peut-on « bitcher sur le patriarcat » en amour ? Ce que les socialisations féministes changent aux relations genrées de confidence.
     
  • Laurine Thizy – “Aujourd’hui, je me sens beaucoup plus concernée”. Avorter : de l’expérience individuelle à la politisation féministe

AAC: RT28 – Recherches en sciences sociales sur la sexualité – Congrès AFS 2019

L’étude des sexualités tant en termes de pratiques, de représentations et d’identités fait l’objet de formes de classement se trouvant au coeur d’enjeux scientifiques, politiques, militants et profanes. Nous proposons de centrer nos réflexions autour de 2 axes propres au RT28, et de 3 collaborations avec d’autres RT. Ces quelques pistes de recherches n’en excluent pas d’autres, et toute proposition mobilisant les outils des sciences sociales de la sexualité est bienvenue.

1)         Classement et luttes de classements

L’appel à communications du congrès entend interroger les manières dont les formes de classement d’individus, de collectifs et de groupes agissent sur les sociétés d’hier et d’aujourd’hui. Nous nous proposons d’examiner en ce sens : les discours et les pratiques de la sexualité ordinaire ; les limites et porosités de ces classements, et leurs articulations dans différents espaces sociaux, qu’ils soient politiques, physiques, numériques ; régulations, gouvernement, contrôle des sexualités (Droit, Médecine, Sexologie) et comment les institutions (re)qualifient les catégories « déviantes » ; les « nouvelles » façons de classer les sexualités (asexualité, pansexualité, polyamour etc.) ; appropriations, réceptions et modifications des catégories sexuelles par les militant.e.s et les individus.

2)         Classer, catégoriser, mesurer : une activité de recherche

Cet axe, dans une visée plus épistémologique et méthodologique, interroge la façon dont les sciences sociales, avec des méthodes tant qualitatives que quantitatives, ont classé, catégorisé et mesuré la sexualité. Plus précisément, on pourra expliciter nos opérations concrètes de classement : quelles sont les démarches adoptées dans la prise de notes ethnographiques, ou encore dans la conception et l’analyse d’entretiens ou d’enquêtes statistiques ?

Par ailleurs, l’autonomie des opérations de classements sociologiques de la sexualité par rapport à d’autres formes de catégorisation scientifiques (en particulier épidémiologiques), administratives, militantes ou profanes est à questionner. Les frontières entre les principes de classement sont-elles poreuses ? Dans quelle mesure les sciences sociales s’approprient-elles et/ou réutilisent-elles des modes de classification ? Par exemple, comment les orientations sexuelles sont-elles délimitées par les chercheur.e.s ? Ou encore, comment passe-t-on de la description d’une pratique sexuelle à sa catégorisation scientifique (définitions de la « première fois », du nombre de partenaires sexuel.le.s, de ce qui constitue une violence sexuelle, etc.) ?

Enfin, nous invitons à une réflexion sur la circulation des concepts et sur les effets performatifs que nos classements peuvent avoir, notamment en termes de légitimation ou d’invisibilisation d’un problème public, de constitution d’un champ académique, ou de limites dans les mesures d’un phénomène. )

Saisie des propositions en ligne du 15 janvier au 15 février: afs-socio.fr

Informations relatives au Congrès 2019:

Dates :
du mardi 27 au Vendredi 30 Août 2019

Lieux : 
Aix-Marseille – Faculté des Arts, Lettres et Sciences humaines

Adresse : 
29 avenue Robert Schuman 13090 Aix-en-Provence

AAA: Economies de la sexualité : travail, marché, valeur

Revue française de socio-économie

Economies de la sexualité : travail, marché, valeur

Envoi des articles: 15 mars 2018

Au cours des dernières décennies, les sciences sociales de la sexualité se sont emparées de catégories issues de l’économie. Elles ont par exemple envisagé la prostitution et la pornographie comme des activités productives, faisant l’objet d’évaluations économiques, donnant lieu à des formes de valorisation monétaire et mobilisant une force de travail dotée de capitaux spécifiques. Continuer la lecture de AAA: Economies de la sexualité : travail, marché, valeur

Economie et sexualité (2)

par Pierre Brasseur (RT 28 « Recherches en sciences sociales sur la sexualité ») et Jean Finez (RT12 « Sociologie économique »)

« Lu sur le web » a pour objectif de présenter de manière souple des matériaux disponibles sur le web et en lien avec la sociologie économique. Cette nouvelle recension de Pierre Brasseur (RT28) et Jean Finez (RT12) fait le point sur quelques travaux récents consacrés aux relations entre l’économie et la sexualité. Elle actualise la recension précédente sur la même thématique. Continuer la lecture de Economie et sexualité (2)

John Gagnon (1931-2016): in memoriam

Alain Giami rend hommage à John Gagnon

 

John Gagnon

J’ai rencontré John Gagnon à l’Université de Stony Brook, dans la banlieue de New York, en 1989, au moment même où, en France, un projet d’enquête nationale sur les comportements sexuels était en pleine phase d’élaboration [1]. Continuer la lecture de John Gagnon (1931-2016): in memoriam

Rappel: Congrès AFS 2015: Programme du RT 28 mis à jour

Congrès AFS 2015 « La sociologie, une science contre nature ? » / Université Versailles St Quentin

Programme du RT 28 « Recherches en sciences sociales sur la sexualité »  Continuer la lecture de Rappel: Congrès AFS 2015: Programme du RT 28 mis à jour

Parutions

  • Mathers, Lain A.B., J. Edward Sumerau, and Koji Ueno. 2015. ““This Isn’t Just Another Gay Group”:  Privileging Heterosexuality in a Mixed-Sexuality LGBTQ Advocacy Group.” Journal of Contemporary Ethnography DOI: 10.1177/0891241615578905
  • DeLamater, John and Rebecca F. Plante (Eds.). 2015. Handbook of the Sociology of Sexualities: http://www.springer.com/us/book9783319173405.
     9783319173405