Rappel: Congrès AFS 2015: Programme du RT 28 mis à jour

Congrès AFS 2015 « La sociologie, une science contre nature ? » / Université Versailles St Quentin

Programme du RT 28 « Recherches en sciences sociales sur la sexualité »  Continuer la lecture de Rappel: Congrès AFS 2015: Programme du RT 28 mis à jour

AAC: RT28 : 6ème Congrès de l’Association Française de Sociologie

6ème Congrès de l’Association Française de Sociologie (Saint-Quentin-en-Yvelines, 29 juin- 2 juillet 2015)

RT28 : Recherches en sciences sociales sur la sexualité Appel à communications

La sociologie : une science contre nature? Telle est la question sur laquelle le 6ème congrès de l’Association Française de Sociologie entend réfléchir. Un thème tout à fait stimulant pour les chercheures et les chercheurs en sciences sociales qui travaillent sur le corps, les pratiques, les représentations et les discours dont il est l’objet et, tout particulièrement, la sexualité.

On ne peut penser la sexualité en-dehors de ses finalités ; elle a des fonctions diverses, y compris non sexuelles. Pour certains, la sexualité humaine doit être contenue dans l’exclusivité matrimoniale, l’hétérosexualité et la reproduction. C’est ce qui la distinguerait de la promiscuité de la sexualité animale. Et en même temps, ces tentatives de domestication, en rabattant la sexualité sur la seule sexualité hétérosexuelle et reproductive, mobilisent paradoxalement un discours qui fonde la sexualité sur la nature. La sexualité peut aussi être l’objet de considérations qui dépassent la seule dimension subjective ou inter-individuelle. Elle est bien entendu au centre d’enjeux politiques. Les polémiques qui ont agité la France récemment concernant l’accès des couples de même sexe au mariage et à la filiation en sont un exemple. Mais il y en a d’autres, qui révèlent l’intrication de la sexualité avec d’autres dimensions de l’expérience subjective et sociale : les conditions auxquelles les personnes trans peuvent obtenir le changement de la mention de leur sexe à l’Etat-civil, leur accès à l’assistance à la reproduction, les attaques contre les travaux sur le genre…

Se demander ce qui, dans la sexualité, est déterminé par la nature a conduit à considérer qu’elle ne se limitait pas à la seule matérialité des pratiques corporelles. Ce qui amène nécessairement à se poser la question de savoir où commence et où finit la sexualité. Qui intervient pour la définir ? Quelle expertise est requise pour définir / limiter / réduire la sexualité ? Quelles procédures sont mobilisées pour intervenir sur la sexualité, la contraindre ou la contrarier ? Comment les individus intègrent, transforment, ou produisent-ils eux-mêmes une définition de la sexualité dans un contexte ou celle-ci est l’objet de discours savants, politiques, et militants? Nous encourageons les propositions de communications qui abordent la nature de la sexualité ; ce qu’elle implique mais aussi sur les interventions qu’elles suscitent. Enfin les conséquences de cette assignation de la sexualité mériteraient d’être éclairées.

Ces quelques pistes de recherches n’en excluent pas d’autres, et toute proposition mobilisant les outils des sciences sociales de la sexualité est bienvenue.

Les propositions devront préciser les concepts utilisés et les matériaux empiriques mobilisés.

Les propositions de communications devront indiquer :

  • –  Nom et Prénom
  • –  Statut et Institution de rattachement
  • –  Adresse de courriel
  • –  Titre de la communication
  • –  Une version résumée, strictement limitée à 1500 signes (qui sera publiée dans le livre desrésumés)
  • –  Une version longue (recommandée), limitée à 7500 signes, et qui indiquera l’objet de larecherche présentée, le stade actuel du travail, des éléments conceptuels et problématiques, la description des éléments empiriques mobilisés (personnes interrogées, observations, corpus…), et principaux résultats, même provisoires.

    Les fichiers seront enregistrés au format word et devront être expédiés aux adresses de Jérôme

Courduriès, Virginie de Luca Barrusse (jerome.courduries@univ-tlse2.fr, virginie.barrusse@univ-paris1.fr).

Ils devront être enregistrés sous la forme suivante : nom prénom-Afs 2015.doc La date limite d’envoi des propositions est fixée au 25 février 2015.
Les réponses aux propositions reçues seront délivrées à partir du 15 mars 2015.

Une proposition acceptée pour le congrès sera effectivement prise en compte dès lors que les communicants auront satisfait aux exigences de l’AFS en adhérant à l’Association Française de Sociologie (ou en s’assurant que leur adhésion est à jour), en s’inscrivant au congrès et en déposant leurs résumés sur le site de l’AFS. Cette responsabilité incombera aux auteurs.

Le colloque se déroulera du 29 juin au 2 juillet inclus, à l’Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines. Tous les renseignements pratiques seront mis en ligne progressivement sur le site de l’Association Française de Sociologie.
Nous nous tenons à votre disposition pour tous renseignements.

Pour le bureau du RT 28,
Jérôme Courduriès et Virginie de Luca Barrusse

Composition du bureau du RT 28 : Emmanuelle Beaubatie, Michel Bozon, Pierre Brasseur, Laurie Chambon, Jérôme Courduriès, Virginie de Luca Barrusse,
Massimo Prearo, Wilfried Rault, Régis Schlagdenhauffen, Michael Stambolis- Ruhstorfer, Mathieu Trachman

Congrès des Etudes de genre en France – Sciencesconf.org

Congrès des Etudes de genre en France – Sciencesconf.org.

A l’heure où la pertinence et la légitimité scientifiques des études de genre sont enfin reconnues en France, l’Institut du Genre CNRS/Universités organise le premier Congrès dans ce domaine à l’échelon national.

Le Congrès se tiendra du 3 au 5 septembre à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon (voir infra, Organisation du Congrès). Continuer la lecture de Congrès des Etudes de genre en France – Sciencesconf.org

Congrès de l’AFS – Nantes 2013

Affiche Nantes 2013 Congrès AFS

RT 28, Session 1 (Lundi 2 septembre, 16h30-18h30) : Le médecin et le corps sexué de son patient / sa patiente.

Nora Liberalotto : Les conceptions et les pratiques des médecins généralistes au sujet du dépistage des cancers féminins…
Aïcha Benabed : Médecin et patient dans l’assistance médicale à la procréation. Entre rapport de pouvoir et de résistance.
Laurence Guyard : Sexualité et modalités de la relation patient-medecin dans la consultation de gynécologie médicale.
Irène Lucile Hertzog : Le « désir froid » ou la relation médecin patient dans le cadre de l’assistance médicale à la procréation.
Cécile Ventola : Les hommes exclus de la reproduction : l’exemple de la contraception.

RT 28, session 2 (Mardi 3 septembre, 9h-10h30) : La sexualité a-t-elle une place dans les institutions ?

Marie Mathieu, Lucile Ruault : La contraception au moment d’une ivg : un « choix » balisé pour les femmes.
Pierre Brasseur : Quand le handicap empêche la sexualité : réflexion sociohistorique autour d’une figure du militantisme oubliée.
Lorraine Ory : Bousculement des normes sexuelles en institution accueillant des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.
Lucie Nayak : Sexualité(s) des personnes désignées comme « handicapées mentales » en situation de contrainte institutionnelle.
Myriam Joel Lauf : L’organisation de la sexualité entre femmes et hommes détenus, à partir de l’étude des prisons de femmes.

RT 28, session 3 (Mardi 3 septembre, 11h-12h30) : Identités et conventions sexuelles

Caroline Dayer : Dénaturaliser les normes de genre et les conventions sexuelles.
Jaime Barrientos : Discriminations et agressions : Gay Pride LGTB au Chili 2001.
Emmanuelle Beaubatie : Parcours trans et rapports de genre.
Aurélie Chrestian : L’organisation sociale de la sexualité : de la résistance en terrain queer.
Camille Favre : La pin up us un exemple d’érotisme patriotique.

RT 28, session 4 (Mercredi 4 septembre, 9h-10h30) : Revendications et expertises.

Massimo Prearo : Pas de grand mouvement, plutôt une mouvance. La construction communautaire du militantisme LGTB.
Mickael Stambolis : La construction de l’expertise dans les débats sur le mariage et la filiation pour les couples de même sexe en France et aux Etats Unis.
Antoine Idier : Libération homosexuelle et résistance à la psychanalyse.
Coline Lett : Symboles vestimentaires et émancipation féminine : vers quelle conception de la domination ?.

RT 28, session 5 (Mercredi 4 septembre, 13h30-14h30) : Assemblée générale du RT 28

RT 28, session 6 (Jeudi 5 septembre, 14h-16h) : Parcours de vie dans l’entrelacs des relations sociales.

Julie Castro : La sexualité des jeunes dans le Mali urbain contemporain : transformations sociales et nouvelles règles du jeu.
Wilfried Rault : Etre « gayfriendly », une caractéristique des classes supérieures ?
Annie Velter : L’égalité est-elle la norme au sein des couples homosexuels masculins ?
Régis Schlagdenhauffen : Être vieux et gays : premiers résultats d‟une enquête exploratoire.